Transition :

Si votre employeur vous a offert un soutien à la transition professionnelle par l’intermédiaire d’Optimum Talent, cliquez ici pour commencer.

Formulaire de soutien à la transition de carrière

Obtenez de l’aide avec :
  • Évaluation et planification de carrière
  • Perfectionnement et optimisation du CV
  • Soutien à la création de votre profil professionnel en ligne
  • Événements de formation et de réseautage
  • Préparation à l’entrevue

Le blogue Optimum

Santé mentale en milieu de travail

by Janine Robin

Voici un message d’intérêt particulier pour les chefs d’entreprise… Vous pourriez être surpris d’apprendre que d’après un article publié en 2015 dans la Harvard Business Review, les gestionnaires intermédiaires sont le groupe le plus à risque de souffrir de dépression au sein d’une entreprise. L’étude révèle que même s’il s’agit d’un rôle essentiel dans le cadre d’une progression de carrière, ce groupe peut se retrouver dans une impasse puisque la nature du poste limite la capacité du gestionnaire de voir l’impact positif de son travail sur le résultat final tout en restreignant sa capacité d’influencer les décisions prises à haut niveau.  Les employés occupant ces rôles risquent donc davantage de perdre de vue la valeur de leur travail, ce qui peut entraîner des défis importants et causer un niveau de stress plus élevé.

Si cette situation vous semble familière, c’est qu’une grande partie de la main-d’œuvre d’une entreprise appartient à ce groupe.  Compte tenu de ces données et du courant actuel pour la promotion de la santé mentale en milieu de travail, nous avons compilé une liste de suggestions permettant aux chefs d’entreprise et aux gestionnaires RH de soutenir les collègues visés :

 

  1. Offrez une formation appropriée aux nouveaux gestionnaires

Des programmes de soutien et de formation peuvent contribuer largement à réduire le niveau de stress et les risques de dépression. En offrant aux gestionnaires la possibilité d’établir un plan de développement de carrière, l’entreprise peut les aider à apprivoiser leur nouveau rôle en définissant les attentes et la pertinence de leurs fonctions. Un programme de formation continue devrait par ailleurs couvrir les défis usuels posés par la gestion intermédiaire de façon à mieux outiller ces nouveaux gestionnaires et à leur donner confiance : comment diriger une conversation qui offre du coaching, comment aborder une discussion difficile, faire preuve d’un haut degré de Q.É. et gérer des priorités concurrentes.

  1. Effectuez des sondages pour découvrir les besoins des employés

Il peut être difficile d’évaluer avec précision la charge de travail et le niveau de stress vécus par les employés car ces derniers sont souvent réticents à en discuter ouvertement. En effectuant des sondages ponctuels, vous obtiendrez plus facilement des commentaires honnêtes puisque vous éliminerez la peur, la honte ou la culpabilité que l’employé peut ressentir en admettant qu’il est confronté à des défis ou à des problèmes en milieu de travail.  Si vous découvrez que des problématiques communes se dégagent, vous pourrez dresser un plan d’action pour combler les besoins de vos employés, en commençant par organiser des rencontres individuelles entre les employés et leur supérieur immédiat.

  1. Encouragez l’activité physique

L’activité physique est un excellent moyen de prévenir la dépression et d’améliorer la productivité.  Vous pouvez, par exemple, proposer des marches d’équipe de 30 minutes ou toute autre activité de courte durée permettant à la fois de s’activer et de diminuer le stress de façon naturelle, tout en discutant de sujets pertinents au travail.  D’autres suggestions pourraient être d’afficher, sur l’intranet corporatif, des capsules-santé ou des exercices qui aident à reprendre conscience du moment présent et de vous inscrire, en tant qu’équipe, à une marche ou une course au profit d’un organisme caritatif. Quoique vous fassiez, rappelez-vous qu’un employé en santé est beaucoup plus heureux, ce qui est bénéfique pour toutes les parties concernées.

  1. Favorisez l’intégration d’un équilibre travail-famille

La possibilité d’avoir un horaire de travail flexible peut offrir de multiples bénéfices comme optimiser la productivité et améliorer le bien-être des employés. Il y a fort à parier que votre groupe de gestionnaires représente une vaste courbe démographique et des profils très variés comprenant de jeunes familles, des personnes engagées dans un processus de formation continue et en évolution de carrière et d’autres aux prises avec des problèmes de santé ou avec des parents âgés dont ils doivent s’occuper. Le fait d’offrir des horaires flexibles ou des politiques souples permet de soutenir les employés et favorise un environnement de travail plus sain.

  1. Communiquez

Une communication ouverte et régulière démontre à vos collègues que vous souhaitez sincèrement leur épanouissement personnel et professionnel; il suffit parfois de poser quelques questions. Si un membre de votre équipe vous paraît submergé, triste ou s’il manifeste des comportements inhabituels, prenez le temps de le rencontrer en privé même si vous êtes occupé. Vous pourrez en profiter pour lui rappeler les options qui s’ouvrent à lui en matière de programmes d’aide aux employés et de mesures de soutien, s’il y a lieu.

La façon dont les RH et les chefs d’entreprise gèrent les cas de dépression apparente en entreprise n’affecte pas seulement l’image de marque de la compagnie et la leur en tant que chef de file; cela a un impact direct sur la mobilisation des employés, le taux de rétention et l’attrait que l’entreprise génère.

Il est utile de garder à l’esprit ces conseils de façon générale mais il importe, par ailleurs, de se rappeler qu’il ne s’agit pas de directives s’appliquant à des cas individuels précis de dépression importante. Si vous pensez avoir dans vos rangs des employés nécessitant une intervention plus soutenue, nous vous recommandons d’agir avec prudence et de faire appel à de l’aide extérieure, au besoin.

Partagez: