Transition :

Si votre employeur vous a offert un soutien à la transition professionnelle par l’intermédiaire d’Optimum Talent, cliquez ici pour commencer.

Formulaire de soutien à la transition de carrière

Obtenez de l’aide avec :
  • Évaluation et planification de carrière
  • Perfectionnement et optimisation du CV
  • Soutien à la création de votre profil professionnel en ligne
  • Événements de formation et de réseautage
  • Préparation à l’entrevue

Le blogue Optimum

S’adapter au changement : Aborder la transition vers le modèle de travail hybride avec flexibilité et ouverture

by Carolyn Leathead, Ph.D.

La pandémie a généré son lot de défis qui ont eu à leur tour un impact sur l’organisation psychologique des individus et qui ont ébranlé leur équilibre personnel, mis à rude épreuve leurs capacités à s’adapter au changement, chamboulé leurs repères et leur routine, et tout cela, avec de bons et de moins bons côtés. Il est incroyable de constater à quel point nous nous sommes adaptés à la « nouvelle normalité » à plusieurs reprises, certaines personnes s’étant épanouies en travaillant à distance, alors que d’autres ont dû adapter leur rôle et leurs responsabilités en constante évolution. Pour certains, les 18 derniers mois leur ont permis d’embrasser le changement, notamment en adoptant un mode de vie plus sain, en vivant plus simplement, en renouant avec d’anciennes passions, voire en effectuant un changement de carrière. Cependant, pour d’autres, les perturbations ont été plus difficiles. Certains ont dû jongler avec diverses préoccupations et des problèmes de santé psychologiques, parfois dans le silence le plus complet. Ainsi, comment pouvons-nous mieux soutenir nos collègues dans ce nouveau modèle de travail hybride – que ce soient les personnes qui accueillent d’un bon oeil cette approche et celles qui ne sont pas encore prêtes?

 

Reconnaître l’autonomie de vos employés 

En tant que leader, il est essentiel d’être attentif aux besoins de vos joueurs et d’adapter la formule du modèle hybride afin qu’elle tienne compte le plus possible de leur réalité. En étant flexible dans votre approche, vous pourrez soutenir ceux qui bénéficieront du nouveau modèle, tout en donnant aux autres l’espace et le temps dont ils ont besoin pour le faire. C’est une façon de reconnaître les besoins en autonomie des employés et de favoriser le développement de leur sentiment d’efficacité personnelle. Par ailleurs, comme dirigeant, c’est une façon de démontrer sa flexibilité et son courage managérial, ainsi qu’une intelligence émotionnelle élevée. Lorsqu’une personne sent qu’elle a une voix, qu’elle est habilitée à faire des choix et à explorer plus largement ses options, et qu’elle bénéficie du soutien de son dirigeant, elle est beaucoup plus susceptible de s’engager et d’être productive. 

 

Privilégier l’ouverture et la compassion 

Lorsque vous élaborez votre démarche de modèle de travail hybride, la priorité doit être accordée aux notions de bienveillance, de bien-être, de santé psychologique et d’ouverture. Veillez à ne pas minimiser les expériences que nous avons vécues collectivement. De cette manière, les employés se sentent mieux compris et s’ouvrent plus facilement à un partage de leurs expériences. Cela peut également susciter la compassion nécessaire dans ces nouveaux modèles de travail hybride qui n’avaient pas été envisagés auparavant, ce qui favorise des niveaux de confiance plus élevés et approfondit la compréhension mutuelle. 

Il est essentiel d’être à l’écoute de nos individus en validant tout simplement leurs émotions, leurs réserves, leurs appréhensions et leurs craintes, et ce, avec une oreille qui ne juge pas, mais qui accueille. Prenez un moment pour recueillir ces informations et observez ce qui émerge de la résilience et du courage dont vos employés ont fait preuve ces derniers mois. Encouragez votre équipe à soutenir chaque collègue, peu importe leur sentiment face au modèle hybride. Pour certains, la santé psychologique et le bien-être s’amélioreront probablement avec une plus grande proximité avec l’expérience-employé, et il convient de s’en réjouir.   

Quels que soient leurs besoins ou leurs désirs, les individus auront probablement une période d’adaptation à traverser. En effet, Alice Boyes, psychologue clinicienne, nous rappelle que le fait d’avoir évité, non pas de façon intentionnelle, mais en raison de la pandémie, diverses situations sociales et lieux physiques, va nécessairement occasionner des symptômes anxieux chez les individus travaillant dans un modèle hybride (spécialement ceux de retour principalement au bureau), et que cela est normal. Les symptômes d’anxiété peuvent se présenter sous diverses formes, allant de la fatigue, aux troubles du sommeil, aux maux de tête, à une augmentation de l’irritabilité, jusqu’à une sensation de souffle court. La clé pour organiser la transition vers un modèle hybride est d’y aller de façon progressive et graduelle, afin que les individus aient le temps de s’acclimater à une nouvelle routine, développer de nouveaux repères, vivre certains deuils ou séparation en lien avec leur routine « pandémique » et accepter cette nouvelle réalité.    

 

 N’oubliez pas vos leaders 

Les leaders n’ont pas été épargnés par les changements et les perturbations liés à la pandémie. En fait, ils ont vécu les mêmes changements que leurs employés, tant à la maison qu’au travail, tout en étant confrontés à des pressions supplémentaires et à des prises de décision comme jamais auparavant. Il se peut même qu’ils aient pris du retard sur leurs propres employés en s’efforçant de maintenir leur équipe à flot et de conserver les niveaux de productivité existants. Ils ont assumé leur rôle dans un contexte de turbulences élevées, ce qui a généré de la fatigue et une importante pression sur les ressources personnelles. Les leaders devraient consacrer du temps à réfléchir sur leurs convictions personnelles, en posant des questions et en partageant leurs réponses dans le cadre de conversations ouvertes et sincères avec leurs pairs. Les questions peuvent inclure :  

  • Que doivent faire les employés de retour dans un bureau différemment de ce qu’ils font aujourd’hui ?
  • Que peuvent-ils accomplir dans un bureau qu’ils ne pourraient pas accomplir à la maison ?
  • Qu’avons-nous manqué en fonctionnant comme nous le faisons actuellement ?
  • De quoi ont-ils besoin pour réussir dans un modèle de travail hybride ?
  • Pourquoi voudrais-je travailler pour cette organisation ?
  • De quelle manière puis-je améliorer ma nouvelle réalité professionnelle, tout en m’adaptant aux besoins de mes équipes ?
  • Qu’est-ce qui donnerait plus de sens à mon travail ?

En entreprenant cet exercice, les dirigeants prépareront mieux leur organisation au nouveau modèle de travail hybride. En effet, ils pourront déceler les opinions divergentes ou les écarts de perception. Ils pourront concevoir un plan agile qui rendra la transition aussi douce que possible pour chaque individu.   

Partagez: